Berges de maine : le projet Grether retenu !



jeudi 5 avril 2012

Le 2 avril,  le conseil municipal a choisi le projet GRETHER pour transformer les Berges de Maine dans les 20 à 30 prochaines années. Nous avons débattu devant environ 350 personnes rassemblées au Quai pour ce conseil spécifique. Vous trouverez ci-dessous mon intervention lors de ce conseil...


Monsieur le Maire, Chers Collègues, Mesdames et Messieurs,
Quelques mots aussi, ayant suivi ces travaux de près depuis deux ans…

Comme beaucoup d’angevins,  j’ai exprimé ma préférence lors du jury pour le projet GRETHER. C’est en effet selon moi le projet le plus abouti et le plus cohérent. Je voudrais rapidement en expliquer les raisons.
Au regard des souhaits des personnes tirées au sort qui voulaient que ce projet permette de pouvoir franchir la rivière, pouvoir la regarder, pouvoir la longer, incontestablement, le projet GRETHER offre le plus ces possibilités.

Mais au-delà, sa stratégie urbaine visant notamment une urbanisation mixte et importante sur St Serge (qui sera à terme totalement renouvelé, 50% d’habitat, 50% d’activité) intègre parfaitement la possibilité de nouvelles constructions tout en respectant la nature avoisinante et les activités liées à l’eau. Les espaces naturels existants sont tous préservés, voire élargis ou enrichis. Par ailleurs ce projet redonne vie aux deux berges, notamment par de nouveaux franchissements spécifiques à des modes  doux, piétons et vélos.

Sa vision d’un centre ville élargi et recentré sur le bord de la rivière  correspond à notre volonté d’évolution de la ville et permet aux deux côtés du bas de la ville de se retrouver, je pense en particulier à la partie entre « Fleur d’eau » (les Halles) et la rivière et tous les espaces avoisinants…

Le phasage des actions à mener propose un ensemble de solutions progressives, dont certaines immédiates, permettant d’échelonner les investissements au gré des possibilités de la collectivité.

La stratégie liée aux déplacements tient compte du changement nécessaire des comportements tout en les faisant évoluer, en permettant un maillage des circulations. L’accès direct à la gare depuis l’échangeur Atlantique en coupant par la Baumette me semble nécessaire tout comme un échangeur St Serge complet au nord , permettant entre autres aux angevins empruntant ce secteur et voulant aller en direction de Nantes de repartir directement par cet échangeur.

La pédagogie employée, par le mode de travail avec les habitants, par les débats publics ou par l’exposition rend ce projet simple, clair, accessible à tous les Angevins. Il faut souligner également l’implication de toute l’équipe GRETHER qui connaît bien le terrain et a su prendre en compte les attentes des Angevins. On sait clairement où il veut en venir.

C’est donc au total le projet qui revêt le plus de qualités à mes yeux, de tous points de vue.
Je voudrais répondre à Monsieur Laurent GERAULT quant au souci qu’il a exprimé vis-à-vis du calendrier au regard du Plan local d’urbanisme (PLU). En fait ce choix du projet des Berges de Maine tombe dans le bon timing puisque nous sommes en train de préparer ce qu’on appelle le PADD (projet d’aménagement et de développement durable ) du PLU qui devrait être débattu à l’automne. Ce PADD qui fixe les grandes orientations intègrera donc le projet Berges de Maine tout comme d’ailleurs le tracé de la liaison sud quel que soit le choix effectué.

Il restera trois questions auxquelles nous devrons nous efforcer de répondre.

La première concerne le phasage qu’il nous faudra préciser. Assez rapidement, nous devrons dire aux Angevins ce que nous sommes capables de faire dans les 5 années à venir, puis dans les 10. A plus long terme, trop de paramètres nous échappent encore… Notre discours et notre engagement devront être le plus précis possible quant à ce phasage. Nous tous, avec les angevins, nous rêvons de belles transformations. Maintenant nous devons réaliser.

Ma deuxième question concerne la partie de la rive droite située entre la naissance de la Maine (Pont de Segré), en passant par la Place la Rochefoucaud et évidemment toute la partie Doutre. Toute cette partie, dont le quartier Reculée, devra être je crois enrichie, nous pouvons aller plus loin que le projet je pense.
Enfin, en troisième point, je souhaite que la formidable démarche d’association des habitants soit poursuivie, sous d’autres formes évidemment mais la méthode employée fut remarquable et les Angevins ont pris goût à construire ce projet avec les équipes et les élus. Il me semble désormais nécessaire de continuer ce type de démarche sur ce projet.

En conclusion je voudrais saluer tous ceux, non experts et experts qui ont permis d’en arriver à ce choix d’aujourd’hui, les 90 angevins tirés au sort, le cabinet Emanence mais aussi les experts qui depuis deux ans nous aident, nous élus, à mieux nous approprier ce dossier fondamental pour l’avenir d’ Angers. Le président de l’agglomération l’a évoqué, c’est enfin un projet qui intéresse toute l’agglomération angevine. Il sera important, très important d’en faire un retour auprès du conseil communautaire.
 

Rotureau.fr © 2013 | E-mail : jean-luc@rotureau.fr