Un besoin en logement en adéquation avec les ressources des ménages



jeudi 13 septembre 2012

Il y a quelques jours, j'ai tenu une conférence de presse pour évoquer la question de la demande de logements sur Angers. Voici un résumé des principaux axes que j'ai développés lors de cette conférence de presse.

Angers Loire Habitat, premier bailleur social de l’agglomération Angevine, est un acteur local important de la politique du logement.

Constructeur ( 1000 logements construits en 2012-2013), acteur de l’économie par l’impact sur l’emploi des 100 millions d’euros injectés chaque année dans le secteur de la construction, Angers Loire Habitat développe désormais aussi des logements innovants ou continue son action pour des logements moins consommateurs d’énergie.

Une des premières responsabilités des bailleurs sociaux est de pouvoir répondre à la demande importante des ménages qui demandent à être bénéficiaires d’un logement. A la date du 4 septembre 2012, 12 123 ménages sont inscrits sur le fichier unique de la demande locative sociale gérée par Angers Loire Métropole pour l’ensemble des bailleurs sociaux. Parmi ces demandeurs 45% sont déjà logés dans le parc et demande un changement de lieu (agrandissement de la famille, séparations ou autres raisons).

Il reste donc 6662 ménages qui ne sont pas actuellement dans le parc social et qui souhaitent y rentrer. Ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Quant à la vacance de logements dont on lit parfois qu’elle serait importante sur Angers, elle est quasi inexistante dans le logement social puisqu’elle est de 2%, c’est ce qu’on appelle la vacance technique ou commerciale, les rotations de logements etc.

Avec un taux de rotation de 15% en moyenne chez les bailleurs sociaux, de 12% à Angers Loire Habitat, nous voyons bien que les besoins sont nombreux et que le logement social joue pleinement son rôle.

Il est utile de comparer la nature des demandes et l’offre des bailleurs sociaux. Il est parfois critiqué la forte présence de petits logements. Regardons les chiffres en comparant la demande des 12000 ménages actuels et l’offre des bailleurs.


Au regard de la demande, la réponse est bien évidemment NON puisqu’il y a un écart de plus de 8 points entre la l’offre et la demande, cette dernière étant plus importante que l’offre.

D’ailleurs quand nous regardons la composition des ménages demandeurs, il est utile de rappeler que 41,6% des ménages = 1 personne, 24,8% = 2 personnes et 15,4% = 3personnes.

66% des ménages sont donc au plus constitués de deux personnes et 81% de 3 personnes.

Regardons maintenant d’autres questions en comparant les ressources des ménages et le prix des loyers.

51% des 12000 ménages demandeurs ont des revenus inférieurs à 762 € et 64% ont des revenus inférieurs à 1067€.

Le logement social est donc, non pas nécessaire, mais indispensable pour beaucoup de ménages au regard de leurs ressources.

Parmi les demandeurs 1605 ménages déclarent être sans logement (sans abri, hébergement d’urgence etc)

Le prix moyen d’un logement au Mètre ² est de 5 euros sur le territoire d’Angers Loire Métropole. Il s’agit d’un prix moyen, tous bailleurs confondus. Cela va de 6,5 € /m² pour un T1 à Angers à 4,3 €/m² pour un T5 hors Angers.

Dans le secteur privé le loyer moyen est de 8,6 € /m². Cela va de 12,4 € / m² pour un T1 à 8,1 € / m² pour un T5.

Comparons donc juste les deux offres, privée et sociale : 12,4€ / 6,5€ pour un T1 et 8,1€ / 4,3 pour un T5. Il ne s’agit bien sûr que de moyennes mais le regard des chiffres est éclairant sur les différences de prix.

Alors bien entendu, actuellement les prix ont tendance à diminuer pour les logements privés, il a été annoncé une baisse du prix des loyers de 1,8% dans le privé en 2012 pour Angers. C’est une bonne chose ! N’oublions pas que les loyers privés avaient augmenté de 47% en 10 ans pour une inflation de 19%....

Quelles sont les vraies questions ?

Il n’en demeure pas moins que de nombreuses questions demeurent sur la question du logement :

- comment contenir le prix de la construction neuve et faire du logement abordable pour tous ?

- comment permettre des réhabilitations importantes et une meilleure isolation des logements qui joue notamment sur la question des dépenses énergétiques ? C’est l’enjeu de demain. A Angers Loire Habitat il est consommé en moyenne 27% de kilowatts/h en moins par rapport aux années 2000 mais depuis le prix du gaz a augmenté de 80% !

- comment faire en sorte que le vivre ensemble et la mixité sociale soient toujours présents partout dans tous les quartiers ? La composition des familles change, l’éducation des enfants est un enjeu considérable, près de 40% des familles d’Angers Loire habitat sont des familles monoparentales sur certains quartiers. Comment aider ces familles ?

- comment mieux adapter les logements au vieillissement ?

- comment mieux réaliser des espaces publics et permettre un environnement agréable ? Cela pose la question des formes urbaines, de la proximité des transports publics, des services marchands et non marchands.

- Permettre aussi dans la ville du logement social et du logement privé abordables pour tous. Un ménage demandeur HLM dispose en moyenne dans notre agglomération de 1360€ mensuels. Il peut consacrer au maximum 33% de ses ressources à son logement soit 449€. En HLM le loyer mensuel hors charges est pour un T3 de 323€ dans l’ancien et de 355€ dans le neuf. C’est donc adapté.

Dans le privé le loyer mensuel moyen est de 615€ dans l’ancien et de 627€ dans le neuf…

Voilà des constats et réflexions qui me semble importants à traiter.
 

Rotureau.fr © 2013 | E-mail : jean-luc@rotureau.fr