LA CLCV fête ses 60 ans !



lundi 26 novembre 2012
Dans sa revue pour son soixantenaire, la CLCV retrace sa ligne de conduite.

En voici quelques extraits.

« La Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de vie est née en 1952, d’abord sous le nom de Confédération Nationale des Associations Populaires Familiales. Puis devenue CSCV en 1976, son sigle évoluera encore en 1998 pour être celui d’aujourd’hui.


Depuis son origine, quelques grands traits caractérisent la CLCV et en font un interlocuteur particulier.

Elle est d’abord une association de personnes qui se regroupent de façon volontaire et en toute indépendance. Fonctionnant en réseau, ses associations ont pour projet commun l’amélioration de la qualité de la vie et pour ambition une société plus juste, équilibrée, où chacun a un rôle à jouer, une société faite de droits et d’obligations, avec des moyens pour vivre dignement, et non une société d’assistanat. Sa première mission consiste à informer, conseiller et défendre les intérêts de ses membres et au-delà, ceux de tous les consommateurs. Mais elle le fait en favorisant la participation directe de celles et ceux qui la contactent.

Elle prend en compte l’intérêt général. Capable de dénoncer vigoureusement, de porter plainte contre les abus, les infractions, les atteintes à l’intégrité des personnes et à l’environnement, elle est aussi une force de proposition, apportant sa contribution constructive pour améliorer la qualité de la vie.

Elle développe une approche globale de la vie quotidienne et du cadre de vie, agit sur les causes des problèmes, bouscule, innove. En permanence, par la pratique d’enquêtes, l’organisation d’actions collectives, elle connaît la réalité quotidienne et le point de vue des consommateurs et des habitants.

Alors que désormais, la consommation conditionne les modes de production et de développement, elle défend avec constance la participation des consommateurs, des habitants, au choix qui les concernent… »

De tout temps, son action s’est inscrite dans ce qu’il est convenu d’appeler la consommation « éco citoyenne » et le développement durable.

Saluons donc le travail considérable réalisé par les militants de la CLCV, organisation très présente en Maine et Loire et notamment à Angers dans les organismes HLM pour représenter les locataires.
 

Rotureau.fr © 2013 | E-mail : jean-luc@rotureau.fr