Communiqué de presse



vendredi 26 avril 2013
Le 10 avril dernier, une majorité de militants socialistes Angevins, 114 sur 159 votants, ont décidé qu’il n’y aurait pas de primaires citoyennes ouvertes pour choisir leur candidat pour les futures échéances municipales.
Je prends acte de ce choix.

Je le crois cependant contraire à notre volonté de rendre les Angevins acteurs et plus largement au souci de démocratie participative que nous portons dans l’équipe municipale .
Je crois ce choix contraire à la volonté affichée de transformer en profondeur les pratiques politiques qui, plus que jamais, doivent  s’ouvrir sur la société. Si les partis politiques veulent faire bouger la société, ils doivent également accepter  l’idée que la société puisse les bousculer, sans frilosité.
Je crois enfin ce choix contraire à l’idée de débattre le plus largement possible un projet municipal à venir. Nous n’avions pas à avoir peur de nous-mêmes…

On le sait, la politique est abîmée ces derniers temps. Les partis  doivent  regagner la confiance des citoyens, notamment dans leurs pratiques. Le Parti Socialiste manque ici localement une occasion historique d’enrichir ses réflexions en ne permettant pas une implication du plus grand nombre. Les Angevins avaient droit à ce débat.
9000 Angevins s’étaient déplacés pour choisir le candidat de gauche lors de la Présidentielle, on peut supposer qu’entre ce chiffre et les 159 militants votants dernièrement, il y avait là une marge permettant la mobilisation de nombreux Angevins et donc un élan rassembleur…

Fidèle à mon parcours et à mes convictions d’homme de gauche, et tout en étant respectueux des idées des militants qui se sont prononcés, je ne peux plus me retrouver en cohérence avec mon parti politique. Aussi ai-je décidé de me mettre en retrait et en congé du Parti Socialiste. J’en informe ce jour les différentes Instances.

Jean-Luc Rotureau


 

Rotureau.fr © 2013 | E-mail : jean-luc@rotureau.fr