Le respect de nos engagements : une priorité pour redonner du sens à l' action politique !



mardi 26 novembre 2013
Lors du Conseil Municipal du 25 novembre, celui-ci délibérait sur la désignation d’un nouveau conseiller municipal d’Angers au sein de la Communauté d’Agglomération, puisque la ville augmente sa représentation au sein de cette assemblée du fait de l’entrée d’une nouvelle commune au 1er janvier 2014.


La majorité municipale, dont je fais partie, présentait une candidate. L’opposition a également présenté son candidat. L’argument de l’opposition est simple : elle avait  jusqu’ici 23% de représentants à l’agglo, un élu angevin doit lui permettre de passer à 10 membres contre 9 auparavant (en fait le pourcentage donne mathématiquement 10,4).

Je suis intervenu pour défendre la position de l’opposition, bien que je ne partage pas ses différents projets ou orientations. J’ai donc voté pour le candidat d’opposition, avec 9 autres membres de la majorité, 4 autres se sont abstenus. Le résultat final a donné 29 voix à la candidate de la majorité qui est donc désignée, 24 au candidat de l’opposition et 4 votes nuls.

Lors de mon intervention j’ai défendu les arguments suivants :

- Je siège moi-même dans l’opposition de gauche au Conseil Général et nous demandons toujours à la majorité de droite de respecter la proportion de membres de notre groupe dans les différentes instances. Il nous revient d’être cohérents et d’avoir la même position de principe, que l’on soit dans la majorité ou dans l’opposition. La démocratie ne peut être à géométrie variable, selon ce qui arrange…

Il y a eu un engagement pris par la majorité municipale vis-à-vis de son opposition en début de mandat, celui-ci doit être respecté.

OUI faire de la politique « autrement » c’est accepter que l’opposition puisse jouer son rôle en démocratie, conformément aux engagements pris en 2008.

Mon intervention au Conseil Municipal (11' min)

 

Rotureau.fr © 2013 | E-mail : jean-luc@rotureau.fr